Friand des jeunes talents, Monaco s’est attaché les services de Jordi Mboula (18 ans). Voici cinq choses à savoir sur l’ailier du FC Barcelone, qui a signé un bail de cinq ans avec le club de la Principauté.

C’est un beau bébé

Âgé de seulement dix-huit ans, Jordi Mboula pèse 73 kg pour 1,82m. Au sein des équipes de jeunes du Barça, l’Espagnol, d’origine congolaise par son père, dénote. Véloce, physique dans les duels, celui qui fait une tête de plus que la plupart de ses coéquipiers n’aura aucun mal à s’adapter aux duels âpres du Championnat de France. Capable d’évoluer sur les ailes comme à la pointe de l’attaque, Mboula n’est pas handicapé par sa masse corporelle et est doté d’une très bonne technique balle au pied. Le profil rêvé pour se fondre dans l’effectif et la tactique de Leonardo Jardim, dont les attaques rapides nécessitent une belle explosivité.

Il va plus vite que son ombre

«Jordi Mboula brille par sa vitesse effrénée et sa capacité de débordement», souligne le quotidien Sport. Son coéquipier Juan Brandariz le décrit également comme «un joueur explosif et très rapide». Capable de coller la ligne de touche comme de rentrer à l’intérieur du jeu, Jordi Mboula gagne en verticalité très rapidement et n’hésite pas à effectuer de longues courses balle au pied. Sans que personne ne parvienne à suivre sa cadence infernale. Pas même son ombre.

Il était la star de la dernière UEFA Youth League

Nombre de noms connus ont brillé dans cette compétition : Kingsley Coman (Bayern Munich), Alex Iwobi (Arsenal), Marcus Rashford (Manchester United) ou encore Leroy Sané (Manchester City). Si Jordi Mboula entend prendre la même trajectoire que ses prédécesseurs, Monaco fait une superbe affaire à seulement trois millions d’euros, le prix du transfert. Et pour cause : l’Espagnol a terminé meilleur buteur de la dernière édition de la UEFA Youth League, avec huit réalisations. Si le Barça s’est arrêté en demi-finale face à Leipzig, Mboula a marqué la compétition grâce à un but de génie face à Dortmund. Une roulette, une accélération et un double contact plus tard, la vidéo du chef d’œuvre devenait virale sur les réseaux sociaux. «Un but à la Messi», osait le quotidien Sport. Excusez du peu…

C’est un bosseur acharné

Selon le quotidien catalan Mundo Deportivo, Mboula est «méticuleux et professionnel». Le jeune Espagnol, qui a une hygiène de vie irréprochable, «passe des heures à la salle de gym pour améliorer sa puissance, son explosivité et pour augmenter sa masse musculaire». Sans oublier de rendre régulièrement visite à l’ostéopathe et à la diététicienne du club, précise Mundo Deportivo. Un esprit sain dans un corps sain.

C’est un talent précoce

Depuis ses débuts dans le football, Jordi Mboula gravit les échelons de façon spectaculaire. Que ce soit avec le Barça ou en sélection espagnole, avec laquelle il évolue en U19 (2 buts en 4 matches), l’ailier fait toujours partie des plus jeunes. Celui que ses coéquipiers surnomment «Titi», en raison de sa ressemblance avec un certain Thierry Henry, s’est même entraîné avec le groupe professionnel blaugrana en janvier dernier. Bloqué par la concurrence au Barça, Mboula espère rapidement intégrer l’équipe première sur le Rocher.
Antonin Deslandes